Retour à l'accueil

5 décembre 2016

District 11

Fermeture de Mondelez

Tout sera mis en œuvre pour sauver les 454 emplois chez Mondelez

Les représentants de la FTQ, L’AIMTA et du SITBCTM ont rencontré cet après-midi les ministres Dominique Anglade et François Blais. Les discussions ont porté sur les options qui s’offrent aux différents acteurs pour inciter Mondelez à maintenir des activités dans son usine de Montréal.

 « Les intervenants  municipaux, provinciaux et syndicaux se sont entendus pour travailler ensemble afin de faire les efforts pour convaincre Mondelez de reconsidérer sa position, explique le vice-président à la FTQ et coordonnateur québécois de l’AIMTA David Chartrand. Le gouvernement a un budget de disponible dans le cadre d’un programme de modernisation et d’automatisation et pour notre part nous pouvons approcher le fonds de solidarité advenant une volonté de l’employeur à demeurer au Québec.
  
Nous avons une première étape de franchie. Les discussions se sont bien déroulées et le gouvernement fait présentement preuve d’ouverture dans le dossier. Nous savons maintenant que nous avons des outils pour tenter de convaincre Mondelez à demeurer en activité à Montréal. Nous sommes loin du but, tant que l’entreprise n’aura pas démontré un intérêt à demeurer ici, nous ne pouvons pas nous sentir rassurés. Demain matin les représentants syndicaux rencontrerons les dirigeants de Mondelez pour leur présenter différentes solutions. Pour sa part, le gouvernement rencontrera l’entreprise en plus tard en avant-midi. Nous avons convenu avec la ministre de nous revoir pour évaluer le dossier selon les réponses obtenues de la part de Mondelez et à ce moment nous discuterons des prochaines étapes.»