Retour à l'accueil

17 octobre 2017

District 11

Québec, Bombardier et Airbus s’associent autour de la Série-C

Déclaration du syndicat des machinistes et de son coordonnateur québécois, David Chartrand

Le Syndicat des Machinistes continuera de travailler pour conserver un maximum d’emplois en sol québécois, défendre les travailleurs et travailleuses ainsi que l’industrie aérospatiale.

«Malgré que nous devons demeurer vigilants, nous recevons cette importante nouvelle avec optimisme, car elle consolide l’avenir de la Série-C, fait remarquer le Coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. Comme représentant syndical, se retrouver avec le gouvernement du Québec, Bombardier et Airbus m’aura permis de faire valoir les intérêts des travailleurs et travailleuses et de transmettre une partie de leurs préoccupations à l’ensemble des Québécois.

Cela dit, le meilleur avion des 30 dernières années vient de s’affilier à un des plus grands fabricants d’aéronefs. Nous ajoutons un joueur de taille à la grappe aérospatiale du Québec et nous ferons notre part pour que ce soit au bénéfice de l’ensemble des travailleurs et travailleuses et de l’économie du Québec. Nous demeurerons tous debout dans cette prochaine étape de l'histoire de l'aérospatiale au Québec. Nous voulons la sauvegarde des emplois et des conditions de travail des travailleurs et travailleuses de l'aérospatiale et nous venons de sécuriser les 2000 emplois actuels de la Série-C jusqu’en 2041. Je suis donc optimiste pour l’avenir. Il reste cependant beaucoup de choses à régler et nous ne laisserons rien au hasard. Nous allons faire notre travail sur le plan syndical en abordant chaque détail de ce nouveau partenariat avec Airbus.

L’objectif d’Airbus est de s’implanter solidement en Amérique du Nord. En ajoutant des activités au Québec, le constructeur européen bénéficiera d’une des mains-d’œuvre les plus compétentes et les plus innovantes au monde. Les relations d’Airbus avec les compagnies aériennes à travers le monde représentent de nouvelles opportunités pour notre grappe aérospatiale. 

La bataille pour que la Série-C perce le marché américain n’est pas terminée. Nous croyons qu’il est important de faire reculer la mouvance protectionniste et ensuite développer des mécanismes de règlement des différends commerciaux mieux adaptés à la réalité économique. D’ici là, le partenariat avec Airbus nous donnera les reins assez solides pour garder un plancher d’emplois au Québec et conserver la cohésion de grappe aérospatiale », conclut David Chartrand.

Le Syndicat des Machinistes (AIMTA) représente environ 700 000 membres en Amérique du Nord regroupés en 1 143 sections locales et présent dans plus de 200 entreprises aux États-Unis, au Canada, à Guam et Porto Rico.

L’AIMTA représente 15 000 membres au Québec, et plus de 50 000 au Canada, dont 16 000 dans l’industrie aérienne et aérospatiale.

Il est le plus important syndicat des travailleurs de l’industrie aéronautique au Monde.