Retour à l'accueil

18 décembre 2017

District 11

Communiqué de presse

Une semaine qui influencera l’évolution de l’industrie aérospatiale pour la prochaine année

Montréal, 18 décembre 2017-  Le Syndicat des Machinistes suivra avec attention ce qui se passera aujourd’hui et demain à Washington dans le dossier de la plainte de Boeing contre Bombardier. Le climat engendré par cette plainte entraine le Canada, les États-Unis et l’Europe dans une guerre commerciale qui oppose des multinationales du secteur aérospatial.

« Avec tout ce qui attend le secteur aérospatial prochainement, on ne peut pas se permettre de commencer l’année 2018 dans un contexte de guerre commercial. Il faut trouver une façon plus intelligente et moins partisane de régler ce différend, car cette situation finira tôt ou tard par exercer des pressions sur les conditions de travail et la sécurité d’emploi de dizaines de milliers de travailleurs et travailleuses au Canada, aux États-Unis et en Europe, déplore le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. Que ce soit les travailleurs et travailleuses de Bombardier à Montréal, Belfast ou Wichita ou ceux de Boeing à Winnipeg  Seattle ou Saint-Louis, aucun d’entre eux n’a avantage à voir perdurer cette situation. C’est pourquoi notre organisation n’entend pas baisser les bras. Nous évaluons présentement les différentes actions à poser, les alliances à forger et les pistes de solutions à proposer dans le but d’assurer la défense de ces travailleurs et travailleuses.»

Même si un renversement de situation représentait une surprise de taille le Syndicat des Machinistes suivra avec un grand intérêt le déroulement de la phase finale de l’enquête du Département du Commerce américain. Prenez note que le porte-parole de notre organisation, le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand sera disponible cette semaine pour commenter la situation. Pour vos demandes d’entrevues ou d'informations, veuillez communiquer avec Guillaume Valois au (514)-966-0915, ou au g.valois@aimta712.org . 
 
Retour sur les dates importantes 

27 avril : Dépôt de la plainte de Boeing contre Bombardier devant le Département du Commerce américain (DOC).
26 septembre : Décision préliminaire du DOC sur l’imposition de 220% de droits compensateurs sur la vente de la C-Series aux États-Unis.
6 octobre : Décision préliminaire du DOC sur l’imposition d’une taxe antidumping de 79,82% sur la vente de la C-Series aux États-Unis.
16 octobre : Airbus prend part dans la C-Series. 

À venir 

18 décembre: Début de la phase finale de l’enquête. La Commission du Commerce international des États-Unis (ITC) entendra les arguments des parties lors d’une audience dont l’horaire estimé est de 8:45 a.m. à 5:15 p.m.

19 décembre : Décision finale du DOC sur les droits compensateurs et sur la taxe antidumping.

27 Décembre : Date limite pour de dépôt de documents post-audition par les participants à l’enquête. À noter que toute personne ayant des informations pertinentes en lien avec la plainte peut soumettre jusqu’à cette date une déclaration écrite, et ce même si elle n’a pas témoigné devant la Commission. Des déclarations d’appui ou d’opposition à la plainte peuvent aussi être déposées jusqu’à cette date.

19 janvier 2018 : La Commission rendra disponibles aux parties toutes les informations sur lesquelles ils n'ont pas eu l'occasion de faire des remarques.

23 janvier 2018 : Dates limites où les parties peuvent soumettre leurs commentaires sur les informations rendues disponibles le 19 janvier. Cependant, les règles de la Commission exigent que ces commentaires ne contiennent pas de nouvelles informations factuelles.

1er février 2018 : Décision de la Commission du commerce international des États-Unis (ITC) qui déterminera si Boeing a subi des préjudices suite à la vente de C-Series aux États-Unis. (Conditionnel à un jugement du DOC favorable à l’imposition de droits compensateurs et d’une taxe antidumping.)

8 Février 2018: Mise en application des tarifs (Conditionnel à un jugement de l’ITC concluant que Boeing a subi un préjudice.)
 
Contrats compromis pour Boeing qui sont en lien avec sa plainte devant le DOC

  • Achat de 100 avions par Delta (option sur 100 appareils supplémentaires): Entre 19,3 et 32,6 milliards
  • 18 Super Hornets en remplacement temporaire des CF-18 canadien : Entre 5 à 6 milliards
  • 88 avions de chasse pour le Canada : Entre 15 et 19 milliards
  • Valeurs estimées totales en dollar canadien des contrats en fonctions des montants rendues publics: Entre 39,3 et 57 milliard

Le Syndicat des Machinistes (AIMTA) représente environ 650 000 membres à travers l’Amérique du Nord. Avec ses 150 000 membres dans l’industrie aérienne et aérospatiale (16 000 au Canada), l’AIMTA est le plus important syndicat au monde dans l’industrie aérospatiale. Au Québec, le syndicat compte 15 000 membres et au Canada, plus de 50 000 membres.