Retour à l'accueil

16 février 2018

District 11

Favoriser la persévérance scolaire grâce à l’aérospatiale

Un programme d’initiation fait son entrée dans les écoles secondaires

Montréal, 16 février 2018 - Présentement, la formation d’initiation à l’aérospatiale mise sur pied par Aviation Connection, fait partie des activités parascolaires offertes aux élèves de l’école secondaire Massey-Vanier de Cowansville. Aviation Connection compte faire inclure son programme aux choix de cours de quatre écoles secondaires lors de la prochaine rentrée scolaire.

En connectant l’aérospatiale à l’enseignement secondaire, Aviation Connection fournit au réseau scolaire un outil supplémentaire pour amener les élèves à s’intéresser aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM) et inciter à la persévérance scolaire. « À l’ère des fusées Falcon 9 d’Elon Musk et des aéronefs autonomes, il faut exposer nos jeunes à cet univers de l’espace qui sera omniprésent dans le futur. Faisons preuve d’ambition et d’audace pour amener nos jeunes à persévérer», lance d’entrée de jeu Camil Dumont, président et fondateur d’Aviation Connection.


« Lutter contre le décrochage scolaire et pour l’amélioration de notre système d’éducation est un excellent moyen de bâtir une société plus juste. Si les travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale et le Syndicat des Machinistes peuvent y jouer un rôle, pourquoi pas, estime le coordonnateur québécois de l’AIMTA, David Chartrand. Au Syndicat des Machinistes, le service à la communauté a toujours fait partie de nos valeurs. C’est pourquoi nous voulons aider Aviation Connection dans ses objectifs de créer un lien entre l’école et  les travailleurs et  travailleuses de l’aérospatiale, pour favoriser  le transfert de connaissances et leur permettre de pénétrer dans  cet univers auquel ils sont peu ou pas exposés. C’est souvent un parent, un ami, qui introduit un jeune à une carrière. C’est difficile de choisir un métier sans le connaitre’’


Le Programme de Formation en Aéronautique (PFA) et son AERO LAB; une première en Amérique du Nord
 

Le Programme de Formation en Aéronautique (PFA) est gratuit, ouvert à tous et sans prérequis. Il comprend cinq niveaux de cours dispensés sur trois ans. Les élèves y sont appelés à effectuer des transformations mécaniques et structurelles sur des aéronefs virtuels qu’ils ont d’abord appris à piloter. En tout, huit Postes de simulation sont installés à l’école secondaire Massey-Vanier (Voir photo à la fin du communiqué). Un avion, don de la Société Aviation Connection, permet aux élèves d’appliquer les connaissances théoriques acquises. Dans le cadre du cours, les élèves développeront un aéronef téléguidé et participeront à une compétition internationale.                                                                                                                                              

« Les activités que nous proposons sont stimulantes, et elles font appel aux connaissances acquises dans plusieurs matières. Accrocher les formules complexes et abstraites que nous retrouvons en science ou en mathématique à du concret comme piloter ou assembler un avion, rend l’apprentissage plus facile et intéressant. Devant le succès du programme, Aviation Connection est confiant que les élèves auront la possibilité de choisir l’option aéronautique dans au moins 1 ou 2 écoles secondaires au Québec, dès septembre 2018 - Présentement en négociation», soutient M. Dumont.
 
Intéresser les filles aux métiers de l’aéronautique, fait partie de nos objectifs 

« Nous voulons envoyer le message que c’est un milieu où tout le monde peut y trouver sa place et s’y accomplir. D’ailleurs, une jeune pilote d’aéronef, instructeur de vol en planeur fait partie de notre équipe d’instructeurs et conseillers », souligne Camil Dumont.
 
Pénurie de main-d’œuvre spécialisée

D’ici 2026, plus de 31 681 postes seront à pourvoir en aérospatiale, selon le Comité sectoriel de la main-d’œuvre en Aérospatiale du Québec(CAMAQ) qui est un des partenaires d’Aviation Connection.

« L’industrie aérospatiale est actuellement confrontée à un manque flagrant de main-d’œuvre spécialisée. Le maintien des emplois au sein de l’industrie aérospatiale au Québec, le manque de candidats dans les écoles techniques (EMAM et ENA),  témoigne de l’urgence d’instaurer le PFA dans les écoles secondaire au Québec. Cela fait trop longtemps qu’on parle de cette problématique, dit Camil Dumont. Il est temps de poser des gestes concrets pour régler le problème une fois pour toutes. »
 
En terminant, nous tenons à rappeler que le PFA est soutenu par plusieurs acteurs de différents milieux (municipalités, industries, commissions scolaires, aéroports, etc.) et qu’Aviation Connection est présentement en campagne de recrutement de nouveaux partenaires.

Visitez le site