Retour à l'accueil

1 juillet 2018

District 11

Airbus devient officiellement partenaire majoritaire de la C-Series

Déclaration du Syndicat des Machinistes sur la prise de contrôle de la Société en Commandite C-Séries par Airbus

Montréal, 1er juillet 2018- En ce jour où Airbus devient officiellement partenaire majoritaire de la Société en Commandite C-Séries, le Syndicat des Machinistes ne voudrait pas que l’on oublie que ce sont les travailleurs et travailleuses qui sont le cœur de l’aérospatiale québécois.

« La prise de contrôle de la Société en Commandite C-Séries par Airbus doit être considérée comme la fin d’un chapitre et non comme la fin de l’histoire. Cet appareil qui est né du savoir-faire des Québécois et des Québécoises continuera d’être fabriqué à Mirabel, au moins jusqu’en 2041. Il ne faudrait pas oublier qu’Airbus a déjà signalé que Montréal deviendrait un de ses pôles d’activités. Nous allons demeurer vigilants mais pour le moment nous n’avons aucune raison d’être alarmistes sur leur intention, souligne le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. Notre détermination, notre génie et notre fierté de travailler en aérospatiale n'appartiennent à aucune entreprise privée. Cette industrie est le gagne-pain de milliers de travailleurs et de travailleuses d’ici depuis des générations. Si nous continuons de croire en nos moyens et que nous travaillons ensemble à les développer, nous avons tous les outils en main pour demeurer parmi les meilleurs au monde dans ce domaine. »

Tant dans les usines de Bombardier que dans celle de la Société en Commandite C-Séries le Syndicat des Machinistes demeure optimiste pour les emplois.

« Air baltic a passé une commande ferme de 30 CS-300 assortie d’une option sur 30 appareils supplémentaires et plusieurs autres transporteurs vantent les mérites de cet avion. En moins de deux mois, Bombardier a reçu deux commandes totalisant 45 CRJ 900 d’une option pour 15 autres. Le programme Global a déjà le vent dans les voiles. Les travailleuses et travailleurs québécois de l’aérospatiale font la preuve chaque jour que nous avons notre place dans cette industrie. Dans un contexte où la main d’œuvre qualifiée et de qualité en aérospatiale est rare, nous sommes en bonne position pour tirer notre épingle du jeu », explique le coordonnateur de l’AIMTA.

Le Syndicat des Machinistes croit que l’aérospatiale devra être au cœur de la stratégie économique du prochain gouvernement.

 « Notre mandat au Syndicat des Machinistes c’est non seulement de se tenir debout pour défendre des conditions de travail et des emplois, mais c’est aussi de protéger les intérêts de la société dans son ensemble. Avec les élections qui sont à nos portes, il serait bien de rappeler aux représentants de partis politiques qu’une stratégie aérospatiale guidée par l’intérêt national à tout le potentiel nécessaire pour faire avancer le Québec » conclut M.Chartrand.

L'AIMTA environ 4 300 travailleurs et travailleuses chez Bombardier et au sein de la Société en commandite C-Séries.

Le syndicat représente également 650 000 membres en Amérique du Nord regroupés en 1 143 sections locales et présent dans plus de 200 entreprises aux États-Unis, au Canada, à Guam et Porto Rico.

Au Québec, l'AIMTA représente les travailleuses et des travailleurs de l'aérospatiale depuis les années 40. Il est le plus important syndicat au monde dans cette industrie avec plus 184 000 membres répartis sur 1 000 conventions collectives.