Retour à l'accueil

6 janvier 2021

District 11

Nouvelle convention chez RAD Technologies

C’est dans une proportion de 81% que les 200 membres de l’unité Rad Technologie (Section locale 922 de l’AIMTA) ont acceptés leur nouveau contrat de travail.

Pour la première année du contrat de travail d’une durée de 5 ans, les augmentations salariales seront de 2,75% à 3%. La moyenne globale des augmentations sera de 3,15% par année pour toute la durée du contrat. Cette progression permettra un rattrapage salarial avec les autres travailleuses et travailleurs d’usines de la région de Thedford Mines.

En plus des salaires, des gains ont été réalisés au niveau des clauses de transferts de poste et des vacances, notamment par la bonification du plan de vacance pour les travailleuses et travailleurs ayant plus de 15 années d’anciennetés.

Retraite progressive

L’amélioration du système de retraite progressive était considérée comme un des enjeux majeurs pour les travailleuses et les travailleurs. L’augmentation du nombre de travailleuses et de travailleurs éligibles à la semaine de 4 jours et l’introduction d’un système de retraite progressive à la semaine de 3 jours est donc un gain majeur pour eux.

Sur le plan de la vie syndicale, notons la bonification des heures de libérations syndicales pour le comité d’atelier et le comité de négociation aux frais de l’employeur et la mise en place de rencontres mensuelles consacrées aux relations de travail.

Enfin, nous tenons à souligner le travail remarquable du comité de négociation composé de Grant Maxwell, Patrick Guernon (Patou) et Roger Tétreault. Grâce à leur implication dans cette négociation, ils ont été capables d’assurer la solidarité des travailleurs de Rad Technologie tout au long de la négociation, et ce malgré le contexte de la pandémie. Le comité a su faire face à plusieurs situations difficiles lors de cette négociation et ils en sont sortis toujours plus fort et déterminés à aller chercher le meilleur pour leurs consœurs et confrères.

Autres acquis réalisés durant cette négociation

  • Majoration à 2,25% par année pour les paies de vacances, soit 9 % pour la 4e semaine de vacances entre la 15e et 20e année.
  • Introduction d’un congé pour la période des fêtes.
  • Retrait de la lettre d’entente de l’abolition du poste d’assembleur-mécanicien
  • Obtention de l’échelon salarial maximum 2 ans plus tôt.
  • Augmentation du délai pour le dépôt d’un grief.
  • Augmentation des primes de soir et de nuit.
  • Augmentation de l’allocation pour les souliers, les bottes et les lunettes de sécurité.